Entre Deux Eaux

Entre Deux Eaux

Expertise en management stratégique de projets complexes dans le domaine de l’eau

Entre Deux Eaux RSS Feed
 
 
 
 

Pratique

Trucs et Astuces - Economie d’eau

Lors du dernier sommet de Copenhague nous avons pu constater que nos politiques ne semblent pas encore décidés à considérer les enjeux de notre planète avec sérieux. Tandis que tous les experts et les ONG s’accordent sur l’urgence d’une action, nos représentants jouent à la théorie des jeux. Nous arrivons en 15 jours à débloquer des sommes faramineuses pour sauver nos banques mais pour sauver la planète (enfin plutôt l’espèce humaine car la planète s’en sortira très bien), il n’y a plus personne. A nous consommateur de jouer notre rôle civique. Alors pourquoi est-il important de faire attention à notre ressource en eau ? Et comment pouvons nous intervenir à notre échelle ?

Pourquoi Economiser l’eau

Nous avions vu dans un article précèdent que grâce au cycle de l’eau, la quantité d’H2O sur terre ne varie pas. Les interrogations se situent au niveau de l’eau douce et potable. C’est elle qui nous permet de faire pousser nos tomates, de nous laver et tout simplement de boire. Elle se renouvelle bien, mais dans certaines régions, moins vite que la consommation. Il y a trois raisons pour épargner un peu notre or bleu :
- Une raison écologique : « L’eau c’est la vie » : notre présence sur terre est en corrélation directe avec la ressource « eau ». Il faut aussi bien la préserver en quantité qu’en qualité. Les eaux détériorées par l’agriculture, l’élevage, l’industrie et notre propre consommation, pas toujours retraitées, impactent notre environnement et ne peuvent être utilisées pour alimenter la ressource de demain.

- Une raison économique : la pollution des eaux a un impact direct avec notre porte monnaie. Les traitements nécessaires sont coûteux et se répercutent sur le consommateur à travers sa facture d’eau ou ses impôts locaux. L’augmentation de notre consommation entraîne un changement des infrastructures : forages plus profonds, capacité d’assainissement élargie, agrandissement du réseau… Ces investissements engendrent des coûts financiers mais aussi énergétiques. Ces frais doivent être impactés sur quelqu’un : nous ! Nous avons donc la possibilité de diminuer nos charges.

- Une Raison sociale : le coût de l’eau est un débat houleux. L’eau est une ressource vitale et ne devrait pas être soumise aux mêmes règles économiques que les produits marchands. Seuls les frais énumérés ci-dessus doivent être pris en compte et en général par le consommateur. L’augmentation des charges locatives amène à une véritable fracture sociale. Avec des charges supérieures aux loyers, des milliers de familles ne peuvent plus payer les charges en eau et en énergie. La dette globale des impayés est transférée par les gestionnaires sociaux aux Conseils Généraux et apurée via les impôts locaux.



Réduire, Réutiliser, Recycler
Lors du forum mondial du développement durable de Lille en 2008, Wangari Maathai, Prix Nobel 2004 récompensée pour sa lutte contre la déforestation au Kenya et dans le monde, a repris le credo « Reduce, Reuse, Recycle » pendant toute son intervention. Derrière ces trois mots, il n’y a pas qu’un message idéologique qui résonne mais une marche à suivre pour envisager notre action environnementale.
La première démarche que nous pouvons adopter est d’essayer de réduire notre consommation : diminuer le temps de nos douches, utiliser des toilettes économes…
Dans un deuxième temps, nous pouvons réutiliser l’eau dont nous ne pouvons nous passer. Pourquoi avons-nous besoin de tirer la chasse avec de l’eau potable ? Ne pouvons-nous pas utiliser l’eau de la douche ?
Enfin, et seulement après être passé par les deux étapes précédentes, nous pouvons expédier nos déchets en station d’épuration. Nous avons trop souvent tendance à nous reposer sur les solutions techniques qui nous sont offertes et à en oublier que nous pouvons aussi participer.

Il est important de prôner une politique de la demande plutôt que de l’offre. Il est frappant de constater que l’on propose plus facilement des solutions pour produire plutôt que des alternatives pour consommer moins et mieux.



Comment

Il existe des milliers de sites qui proposent des trucs et astuces pour économiser l’eau. Nous les avons regroupés en trois catégories:
- Réduire le gaspillage, en colmatant les fuites et en installant des compteurs individuels pour surveiller la consommation.
Les astuces de Gus :
Je coupe mon robinet en me lavant les dents,
Je n’utilise pas un lavabo plein pour me raser,
J’isole le chauffe-eau et les tuyaux : l’eau chaude arrive plus vite !
Je remplis toujours complètement le lave-linge et le lave-vaisselle avant de les mettre en route

- Limiter la consommation, en s’équipant d’appareils économes et en entretenant régulièrement sa robinetterie.
Les astuces de Gus :
J’opte pour une douche plutôt qu’un bain
J’ai des toilettes économes avec 2 niveaux de débit. Sans investissement, une bouteille en plastique pleine dans la cuve aura le même rendement.
Je lave ma voiture sans eau. Et oui c’est possible maintenant voir – www.sineo.fr

- Mieux arroser son jardin, c’est-à-dire arroser le soir, profiter des pluies, ne pas arroser la pelouse pendant les grosses chaleurs.
Les astuces de Gus :
J’investis dans un arrosage micro goutte
Je réutilise l’eau de nettoyage des légumes pour arroser mes plantes.
Je collecte l’eau de pluie à la descente des gouttières à l’aide de bidons
J’arrose en fin de journée pour éviter de voir mon passage évaporé
Je bine pour aérer la terre : ce qui équivaut à deux arrosages.

Si vous avez d’autres idées n’hésitez pas à les partager avec Gus en commentaire de cet article.



La consommation

Enfin, en regardant un peu les chiffres de plus près on peut se demander à quoi bon suivre toutes les idées énumérées précédemment. L’eau est aujourd’hui utilisée à 80% par l’agriculture, contre 8% pour les usages ménagers. Ce ne sont pas les micro-actions que nous entreprenons qui auront un impact fondamental sur la situation de la planète. Non, elles impacterons avant toute chose notre activité et celle de notre voisinage mais ce n’est déjà pas si mal ! Ainsi, si nous souhaitons que les choses changent, nous ne sommes pas dépendants de la bonne volonté de nos politiques et pouvons apporter notre goutte d’eau.

Au niveau global, notre responsabilité intervient au niveau de nos achats. Notre voyage nous aura fait prendre une certaine distance avec le monde de la consommation et nous avons pris conscience du fait qu’il y a de l’eau dans tous les objets qui nous entourent. Les vêtements sont tirés du coton, l’élevage nécessite de l’eau pour les bêtes mais aussi pour leurs aliments, les processus industriels sont gourmands, les meubles, les voitures, les shampoings… : tout a besoin d’eau ! Nous sommes liés à tout cela et avons donc notre part de responsabilité. Nous pouvons consommer autrement et relâcher un peu de pression sur les ressources naturelles.


Warning: is_writable() [function.is-writable]: Unable to access /cache/php.err in /mnt/153/sdb/c/5/entre2o/wp-includes/wp-db.php on line 200

Leave a Reply

Notre Bibliothèque

Inscrivez-vous à la newsletter

E-mail:

S inscrire
Se désinscrire

Photos

Bratislava - Appart.JPG
Bratislava - Vue du Château.JPG

Films